Tout doit disparaitre jusqu'à - 90 %



Back to Top

Annuler son mariage religieux

Peut-on faire annuler son mariage religieux?

Est-il possible de faire reconnaître la nullité de son mariage à l'Eglise? Quelle procédure? Quels sont les cas qui peuvent permettre la nullité du mariage religieux?

 L'Eglise peut reconnaître la nullité du mariage, ce qui équivaut à considérer que le mariage n'a jamais été validement conclu."

Est-il possible de reconnaître la nullité du mariage religieux ?

Il faut savoir que l'Eglise peut reconnaître la nullité du mariage, ce qui équivaut à considérer que le mariage n'a jamais été validement conclu. Il ne l'a jamais été :

  • Si l'engagement n'était pas libre (pour cause de pression par exemple)
  • S'il y avait un manque grave de lucidité sur l'engagement du mariage
  • S'il y avait, lors du mariage, l'existence d'un trouble psychique grave rendant incapable de vivre la vie conjugale
  • S'il y avait, lors du mariage, un refus caché de la fécondité
  • Si un aspect important de la personnalité de l'un des deux époux (tromperie par exemple) a été caché
  • En cas d'impuissance.

Nullité du mariage religieux : la procédure

Pour faire annuler le mariage religieux, il faut rédiger un mémoire expliquant les motifs de l'annulation. Une audition devant un tribunal ecclésiastique a lieu avec déposition des époux et audition de témoins. Un avocat ecclésiastique (sans honoraire) vous est attribué pour rédiger votre mémoire. La décision finale est prise par un collège de trois juges qui rédige une « sentence ». La procédure dure environ un an et demi et vous coûtera environ 400€ de frais administratifs, même si une aide peut vous être attribuée en cas de besoin.

Dans le monde, il y a environ 70000 causes de nullité qui sont introduites chaque année, dont la moitié environ qui aboutissent.

Un mariage valide peut-il malgré tout être annulé par l'Eglise ?

En théorie, l'Eglise ne peut pas annuler un mariage sacramentel, sauf s'il n'a pas été consommé (sans relation conjugale) - ce qu'il faut être en mesure de prouver - et pour des raisons graves.

 Tous les cas d'annulation dépendent de l'interprétation des faits par les personnes compétentes."

Un mariage valide et consommé entre deux personnes (dont une non-baptisée) peut être dissous en vertu du privilège paulin (fondé sur l'enseignement de Saint-Paul) si le marié non-baptisé refuse de vivre en paix avec le marié baptisé.

Vous l'avez compris, tous les cas d'annulation dépendent de l'interprétation des faits par les personnes compétentes. Si le mariage est considéré comme nul, alors la personne concernée peut se remarier à l'Eglise.

Aucun produit ne correspond à la sélection