Tout doit disparaitre jusqu'à - 90 %



Back to Top

Le mariage musulman

Le mariage musulman

Le rôle du mariage dans l'islam

Le mariage (zawaj) musulman symbolise l'union d'un homme et d'une femme pour fonder une famille. Il tient une place très importante dans la religion musulmane car la structure de base de la société islamique est la famille.

Le mariage musulman n'est pas un sacrement, c'est un contrat (nikah) passé entre la femme et l'homme.

Le mariage musulman n'est pas un sacrement, c'est un contrat passé entre la femme et l'homme."

L'islam réglemente la cérémonie, qui comporte plusieurs rituels à respecter. Cependant, selon les pays et les régions, les coutumes et traditions peuvent varier.

Le mariage musulman : formalités et obligations

Pour se marier selon le rite musulman, il y a certaines règles à respecter. Le mariage musulman d'une musulmane et d'un non-musulman n'est pas autorisé, car selon le droit islamique, l'homme a autorité sur sa famille ; une femme ne peut pas être sous l'autorité d'un non-musulman.

En revanche, un musulman peut épouser une femme non-musulmane, et les enfants nés de cette union seront considérés comme musulmans.

Le tuteur, ou wali, désigne l'homme qui donne la femme à marier. Il est forcément musulman. Pour une femme qui se marie pour la première fois, il faut absolument l'accord du tuteur, qu'elle soit mineure ou majeure. Cependant, elle peut avoir recours devant un juge (cadi) si le tuteur refuse son mariage ; elle devra avoir des arguments à faire valoir devant le juge. Si le mariage est prononcé sans tuteur, la validité du mariage dépendra de l'accord du tuteur. Si la femme a déjà été mariée (divorcée ou veuve), le tuteur n'est pas obligatoire pour se marier.

Le consentement de la femme au mariage est obligatoire."

Le mari doit payer une dot ou un douaire (mahr) à sa femme, qui pourra l'utiliser à sa guise, même en cas de divorce.

La polygamie n'est pas obligatoire, c'est un droit reconnu à l'homme. Cependant, si la femme signe qu'elle refuse la polygamie, ou si l'homme n'est pas capable d'aimer et de respecter toutes ses femmes, la polygamie ne sera plus possible.

L'imam,ou n'importe quel homme choisi pour sa piété, sera rencontré un mois avant la cérémonie, mais cette rencontre n'est pas une nécessité.

Deux témoins minimum sont obligatoires pour valider le mariage. Le père de la mariée est son témoin ; s'il est décédé, ce sera son oncle, ou un proche dans sa famille.

La mosquée de Paris demande à ce que le mariage civil ait déjà eu lieu, mais cette obligation n'est pas requise partout.

La cérémonie de mariage musulmane

Le mariage peut être célébré à la mosquée, dans une mairie, au domicile des futurs époux ou bien chez leurs parents.

Soit les époux s'échangent mutuellement leurs vœux, avec l'accord du tuteur, soit c'est le tuteur qui demande aux futurs époux leur accord pour vivre ensemble comme mari et femme et rappelle les éventuelles conditions du contrat de mariage.

En général, la cérémonie commence par une lecture de plusieurs passages du Coran. Le douaire, montant d'argent que l'homme donnera à sa femme et sur lequel le couple se sera mis d'accord, sera ensuite évoqué oralement lors de la prononciation des vœux de mariage entre les époux. Le douaire symbolise l'amour du mari pour sa femme, témoigne de son engagement durable dans cette relation, et prouve qu'il va continuer à subvenir aux besoins de son épouse.

Il est ensuite conseillé de s'enquérir de la bonne santé des futurs époux, de demander l'accord du tuteur, des parents et des témoins. Les époux peuvent ensuite, s'ils le souhaitent, s'échanger des alliances.

A l'issue de la cérémonie, un certificat de mariage est généralement remis aux mariés.

Coutumes complétant la cérémonie

Des coutumes, qui n'ont rien d'obligatoire car n'ayant aucun caractère religieux, suivent généralement le mariage. En effet, la cérémonie de mariage islamique est souvent suivie d'une fête, se déroulant sur plusieurs jours, généralement au-moins sur un week-end, et rassemblant famille et amis des mariés. Les femmes et les hommes font généralement la fête dans des salles séparées. Il est d'usage que la femme change sept fois de tenues pendant la durée de la fête.

Il est d'usage que la femme change sept fois de tenues pendant la durée de la fête."

Peut-on divorcer d'un mariage musulman ?

L'islam reconnaît le divorce, un homme et une femme divorcés peuvent donc se remarier.

Aucun produit ne correspond à la sélection