Tout doit disparaitre jusqu'à - 90 %



Back to Top

Le mariage orthodoxe

Le rôle du mariage orthodoxe

Le mariage orthodoxe repose sur les fondements du mariage chrétien : le don de soi, la fidélité, la communauté de vie et l'éducation des enfants dans la foi chrétienne. Dans la religion orthodoxe, le mariage est un sacrement.

Dans la religion orthodoxe, le mariage est un sacrement."

Le mariage orthodoxe : formalités et obligations

Le mariage est autorisé si au-moins l'un des deux époux est orthodoxe. L'acte de baptême est suffisant pour pouvoir se marier. Le certificat de mariage civil n'est pas obligatoire.

D'autre part, un précédent mariage religieux n'empêche pas le remariage, il faudra simplement demander l'accord préalable de l'évêché.

Vous devrez choisir au-moins un témoin chacun, qui devra être chrétien. Les témoins pourront aussi bien être orthodoxes que catholiques ou protestants.

Quelques mois avant la cérémonie, vous devrez rencontrer le prêtre qui vous mariera, et que vous rencontrerez deux ou trois fois au cours de votre préparation.

La cérémonie de mariage orthodoxe suit un rituel religieux

Les parents des mariés choisiront ensemble une icône, qui sera bénie et remise aux époux après la cérémonie, afin qu'ils en ornent leur foyer. Elle symbolise la sagesse que les parents des mariés souhaitent transmettre à leurs enfants.

Les époux seront unis par un prêtre. La cérémonie sera fastueuse, l'église sera décorée de bougies et de dorures.

Juste avant le mariage, au fond de l'église, les futurs époux se fianceront, et échangeront leurs anneaux. La cérémonie commence par la Litanie de paix, et la remise des anneaux par le prêtre, qui répète trois fois la formule : "Le serviteur de Dieu X prend pour fiancée la servante Y du Seigneur. Au nom du père, du fils et de l'esprit saint"

Le Prêtre demande aux fiancés si c'est en toute liberté qu'ils veulent être unis. Après avoir donné leurs consentements, le prêtre fait trois fois le signe de croix sur la tête des fiancés et leur remet à chacun un cierge allumé.

Le prêtre, pour le sacrement du mariage, conduit le couple à l'autel où il va les couronner, le marié d'abord, puis la mariée. Il les bénit ensuite par trois fois. Les futurs époux sont alors comme roi et reine, sublimés par Dieu. Ce couronnement symbolise également le triste souvenir des martyrs du Christ, et rappelle au jeune couple que tout amour passe par le sacrifice et la souffrance.

Le Nouveau Testament est lu, et le couple boit trois fois, chacun son tour, une coupe de vin. Dans certaines églises, la coupe est brisée aussitôt après usage, pour signifier l'indissolubilité du mariage et la fidélité que se doivent les mariés.

Enfin a lieu la marche nuptiale : les jeunes mariés font trois fois le tour de l'autel, main dans la main, avec l'évangile, embrassant la croix tenue par le prêtre à chaque passage. Ce mouvement circulaire est le symbole de la plénitude vers laquelle le couple s'achemine, mais aussi la croix, la souffrance et l'évangile.

Le prêtre retire les couronnes et conduit les mariés vers les icônes du Christ et de la vierge Marie. Après avoir vénéré les icônes, les époux peuvent s'embrasser et recevoir les félicitations de l'assemblée.

Aucun produit ne correspond à la sélection